unraccord

Wanderer, ou a busca da razão de ser


"6 Mois de Cabane au Baikal"
um belíssimo filme de Sylvain Tesson
escritor e viajante (wanderer)



  Pintura de Olivier Desvaux, Sylvain Tesson dans sa cabane en Sibérie




"Pour rassasier son besoin de liberté, Sylvain Tesson a trouvé une solution radicale: s'enfermer dans une cabane en pleine taïga sibérienne, sur les bords du lac Baïkal, pendant six mois.
Il est invité au Grand Bivouac (Festival du voyage) 2011, du 20 au 23 octobre, pour plusieurs rencontres, conférences, débats avec lui autour de la projection de ce film.
De février à juillet, il a choisi de faire l'expérience du silence, de la solitude, et du froid. Il a écrit un livre sur son expérience : Dans les forêts de Sibérie.

« Le défi de six mois d'ermitage, c'est de savoir si l'on réussira à se supporter.
En cas de dégoût de soi, nulle épaule où s'appuyer, nul visage pour se lustrer
les yeux. Vivre en cabane c'est l'expérience du vide ! »

En filmant presque quotidiennement ses impressions, ses joies et ses peines face à la splendeur du lac, ses doutes, mais aussi, ses moments d'extase, de paix intérieure et d'osmose avec la nature, Sylvain Tesson nous fait partager un rêve enraciné dans l'enfance, l'expérience d'une transformation intérieure. « La vie en cabane apprend à peupler l'instant, à ne rien attendre de l'avenir et à accepter ce qui advient comme une fête. Le génie du lieu aide à apprivoiser le temps. »

Un film de Sylvain Tesson et Florence Tran
Une production Bo Travail !" - via Festival Le Grand Bivouac


"Pour éprouver le vide, la solitude et le silence, Sylvain Tesson part 180 jours seul dans une cabane au Lac Baïkal, en Sibérie. Ecrivain voyageur français, ce géographe de formation a l'habitude de ces aventures. Après la traversée des steppes d'Asie centrale à cheval ou encore sa reprise de l'itinéraire des évadés du goulag de Sibérie jusqu'en Inde à pied, Sylvain entreprend un voyage immobile. Il s'était juré de se retirer au fond des bois avant ses 40 ans et faire sa révolution à lui-même. C'est chose faite. À bord de son camion bleu, notre aventurier part muni de six mois de vivres, de vodka, de quoi pêcher, quelques cigares et plusieurs livres. À la recherche de sa raison d'être, Sylvain Tesson s'enfonce dans le néant au bord de la plus volumineuse réserve d'eau douce libre de la planète. Il y apprend à se discipliner à un rythme immuable entre lecture et écriture, s'habituant à la vie par moins 30 là où la rumeur du monde n'atteint pas les rivages."





sinopse do livro desta experiência solitária:
«Assez tôt, j'ai compris que je n'allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m'installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J'ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j'ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence - toutes choses dont manqueront les générations futures? Tant qu'il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.»